Centrale photovoltaïque
Un opérateur international de centrales photovoltaïques envisage d’installer un équipement sur le territoire de la Covati.
En quelques mots

La Covati est propriétaire de 30 hectares de terrains situés au nord de Til-Châtel, le long de la RD 974 et à proximité immédiate du péage de l’A31. En 2016, le Conseil Communautaire a pris la décision d’orienter cette Zone d’Activités Économiques vers un projet d’implantation d’une centrale photovoltaïque au sol.

Les diverses étapes administratives et réglementaires du dossier ont été franchies : participation à l’appel d’offres de la Commission de régulation de l’énergie, permis de construire, étude d’impact, étude agricole, enquête publique, fouilles archéologiques…
La centrale, portée par la société Ib Vogt, sera raccordée au poste source de Marcilly-sur-Tille, situé à 7 kilomètres environ. Le tracé du raccordement vient de faire l’objet d’un accord des différentes parties prenantes au dossier.

Ce projet, revêt un double intérêt, à la fois environnemental et économique :
    • Intérêt environnemental, car le futur parc photovoltaïque produira l’équivalent de la consommation annuelle de 5 813 ménages et permettra l’économie de 2 445 tonnes de CO2 par an. La préservation des sols sera assurée puisqu’aucun aménagement irréversible ne sera réalisé.Une dimension agricole est également intégrée au projet, avec la mise en œuvre d’éco-pâturage parfaitement compatible avec l’activité solaire.
    • Intérêt économique également : en effet, les recettes locatives et fiscales liées au parc photovoltaïque permettront à la Covati de dégager des marges de manœuvre budgétaires futures.
 

Le 3 Septembre, la Covati a signé avec la société Ib Vogt France un bail mettant à disposition de cette dernière, durant 41 ans, 19,28 hectares sur un terrain classé en zone 1AUE au PLU de Til-Châtel, afin d’y installer un parc photovoltaïque. La puissance installée sera de 21 mégawatts crêtes. Le parc, dont les premières réflexions remontent à 2017, sera opérationnel en avril 2022 (début des travaux en octobre 2021).

Cette centrale permettra de produire l‘équivalent de la consommation annuelle moyenne d’environ 4 920 ménages* et ainsi d‘économiser la production de 76 715 tonnes de CO2.

Pour la communauté de communes, propriétaire des terrains, cette installation sera aussi source de recettes nouvelles. L’intercommunalité percevra en effet environ 50 129 € de redevance annuelle, auxquels s’ajouteront les ressources liées à l’Imposition forfaitaire des Entreprises de Réseaux (estimées à environ 53 500 € par an répartis entre la communauté de communes et le département).

A noter : l’énergie nécessaire à la production des composants et à la construction de la centrale (« dette énergétique » du projet) sera compensée par la production d‘électricité en 2 années d‘exploitation !

*Consommation annuelle d’un ménage en France : 4 535 kWh / Production annuelle de la centrale de Til-Châtel : 22 315 MWh